Hero-1.jpg
 

Les aînés, ces tout-puissants …

C’EST LA JOURNÉE DES AÎNÉS. MAIS LE PREMIER JOUR D’OCTOBRE NE SERT PAS UNIQUEMENT À HONORER CES DERNIERS ; C’EST AUSSI L’OCCASION DE MIEUX LES CONNAÎTRE. CHERS QUÉBÉCOISES ET QUÉBÉCOIS, VOUS CONNAISSEZ PEU VOS AÎNÉS. VOUS N’ÊTES PAS À BLÂMER ! VOS CONNAISSANCES SONT TEINTÉES PAR LES MÉDIAS QUI RELATENT PRINCIPALEMENT LEURS MALADIES, LEUR FAIBLESSE OU ENCORE LE FAIT QU’ILS COÛTENT CHER À LA SOCIÉTÉ. QUI PLUS EST, VOUS ÊTES EXPOSÉS À DES PUBLICITÉS LES LIMITANT À LEUR RÔLE DE GRANDS-PARENTS. PUISQUE JE SUIS UN DES PRIVILÉGIÉS QUI A LA CHANCE DE LES CÔTOYER AU QUOTIDIEN, JE VAIS VOUS LE DIRE ET LE REDIRE : LES AÎNÉS SONT BEAUCOUP, BEAUCOUP PLUS QUE ÇA.


LM.jpg

Ma réalité professionnelle étant ce qu’elle est, j’œuvre aux premières loges du quotidien de milliers d’aînés, et ce, depuis plus de 25 ans. Dès les débuts du Groupe Maurice, je me suis donné le devoir de les connaître profondément, tant au niveau de leurs aspirations que de leurs besoins. Cet effort conscient m’a permis d’être de ces personnes choyées qui les connaissent véritablement, et qui, par le fait même, les considèrent davantage à leur juste valeur. Malheureusement, tous n’ont pas cette chance.

Cela dit, je vous en supplie, cessez de vous fier uniquement aux médias pour vous forger une opinion envers les personnes âgées. Croyez-moi, il y a de bien plus belles choses à connaître des aînés que les habituels drames et difficultés reliés à la portion la plus vulnérable de cette génération. C’est une grave erreur, en tant que société, d’être dans le déni, extrêmement dommage de passer sous silence un groupe de personnes à ce point déterminant dans l’écosystème collectif.

C’est une grave erreur, en tant que société, d’être dans le déni, extrêmement dommage de passer sous silence un groupe de personnes à ce point déterminant dans l’écosystème collectif.

Si vous saviez à quel point il existe des talents méconnus chez plusieurs aînés, des legs cruciaux et des accomplissements honorables qui, entre autres choses, ont contribué à bâtir le Québec que l’on connaît aujourd’hui. Nous leur devons tout ! Désormais, si les femmes votent, si les employés sont respectés, ou encore si nos institutions sont celles que l’on connaît de nos jours, c’est grâce à celles et ceux dont nous marchons dans le sillage. Chaque jour, j’ai l’honneur de me faire regarder par des yeux qui en ont vu, me faire sourire par des hommes et des femmes qui ont défendu nos valeurs et perpétué notre héritage. Ajoutons à ces connaissances leur implication communautaire, ainsi que leur nombre grandissant, et le parallèle se fait aisément quant à leur importance en société.

Pourquoi ne pas les écouter davantage ? Il ne s’agit pas d’une faveur, mais bien, dorénavant, d’un incontournable.

Le rôle crucial des aînés en tant qu’agents de changement dans notre collectivité a toujours été une évidence pour moi. Aujourd’hui, des données viennent appuyer cette conviction : au Québec, une personne sur cinq est un aîné et de ceux-ci, environ 74 % ont voté aux dernières élections fédérales. Aucune autre tranche d’âge ne possède plus d’un vote sur quatre ! Aucune autre génération ne s’implique autant bénévolement ! N’est-ce pas ce en quoi réside tout leur pouvoir ? Considérant nos besoins collectifs, leurs acquis et leurs expériences, leur soutien et leur contribution ne nous sont-ils pas nécessaires ? Pourquoi, donc, ne pas les écouter davantage ? Il ne s’agit pas d’une faveur à leur égard, mais bien, dorénavant, d’un incontournable. Le fait que j’œuvre depuis aussi longtemps dans le domaine des résidences pour retraités m’octroie le droit, voire la responsabilité, de le crier haut et fort.

 

Je profite donc de cette journée symbolique pour écrire ces quelques lignes qui, je l’espère, parviennent à traduire ma conviction face à l’ampleur de leur pouvoir, à l’urgence de changer les perceptions. Je serais le plus heureux des hommes si nous parvenions, en tant que société, à revenir aux sources, là où la sagesse des aînés était davantage respectée, et où leur place était non seulement prédominante, mais requise afin d’assurer notre saine pérennité.

 
Sign_encre_noire.png
 

LUC MAURICE

Président fondateur du Groupe Maurice


 
hashtag-2lignes.png
 
 
fond-blanc-pt.jpg
 
 
 
 
Le vote, je pense que c’est un droit, puis c’est un privilège, oui. C’est surtout un privilège parce qu’il y a bien des endroits où on ne peut pas voter justement.
— Sophie
 
 

des chiffres qui parlent


3 aînés québécois sur 4 votent *.

(*) Données recueillies d'Élections Canada.

 Aucune autre tranche d’âge ne possède plus d’un vote sur quatre ! Aucune autre génération ne s’implique autant bénévolement. Voilà ce en quoi réside tout leur pouvoir.
— Luc Maurice / Président fondateur du Groupe Maurice

Répartition des votants

(*) Données recueillies d'Élections Canada.

Proportion des aînés au Québec

(*) Selon le dernier recensement de l’Institut de la statistique du Québec, mis à jour le 28 mars 2019.
 
poing-4.png

VOUS AVEZ PLUS DE POUVOIR QUE VOUS NE LE PENSEZ…

 
 
 
 

DES AÎNÉS INFLUENTS…ET INSPIRANTS !

 
 
andree.png

Andrée Lachapelle

Cette grande actrice a marqué l’histoire du cinéma québécois. Âgée de 88 ans, elle continue de tourner. Elle crève d’ailleurs l’écran dans le film Il pleuvait des oiseaux, l’adaptation du roman de Jocelyne Saucier. Femme engagée, elle milite au sein d’Amnistie internationale afin de promouvoir les droits de l’homme.

 
gilles.png

Gilles Vigneault

Véritable monument de la culture québécoise, l’écrivain, auteur, compositeur et interprète est maintenant âgé de 91 ans. Infatigable, il continue de donner des spectacles, d’écrire et de s’impliquer politiquement, entre autres en soutenant le projet de souveraineté du Québec. On peut d’ailleurs le voir dans le film de Francis Legault, Le goût d’un pays, en compagnie de Fred Pellerin.

yvon.png

Yvon Deschamps

Ce célèbre humoriste, qui vient d’avoir 84 ans, s’illustre par son engagement social. Sa fondation soutient les programmes gratuits que l’ASCCS offre aux enfants du quartier Centre-Sud.


Quand on vient au monde, on est tous de la même couleur : violette.
— Yvon Deschamps
dominique-michel.png

Dominique Michel

Après avoir connu quelques problèmes de santé, l’artiste, âgée de 87 ans, a décidé de faire une différence dans la vie des gens en devenant ambassadrice de coeur de la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

 

Le matin, c’est la plus belle image du monde... On devrait l’encadrer !
— Gilles Vigneault
 
 
jpchartrand.png

Jean-Paul Chartrand Sr.

Ce patriarche de la chaîne de télévision RDS décrit des combats de boxe avec une vivacité frappante. Âgé de 88 ans, et fort de son bagage d’expérience, il est une mémoire vivante du sport au Québec.

jp-ferland.png

Jean-Pierre ferland

Grand charmeur devant l’éternel, l’auteur, compositeur et interprète âgé de 85 ans a été fait Compagnon de l’ordre des arts et des lettres du Québec il y a deux ans. Il a effectué un retour sur scène au début de 2019 pour présenter le spectacle Toutes les femmes de ma vie. Impliqué socialement, il participe fréquemment à des spectacles-bénéfice.

GettyImages-646960344.jpg
 
 
 

 

EPW - affichage sauvage2-NB.jpg
 
 

PARCE QUE POUVOIR ET AÎNÉS, ÇA DEVRAIT TOUJOURS RIMER.


JPG-avatar.png

Jean-Pier Gravel

ANIMATEUR TÉLÉ (« SALUT, BONJOUR! », « STAR ACADÉMIE », « LE MISSIONNAIRE.TV », ETC.), JEAN-PIER EST ÉGALEMENT ENTREPRENEUR. LA MISSION DE SA TOUTE NOUVELLE COMPAGNIE, « DÉPARTEMENT DES MOMENTS », EST DE CONCEVOIR DES MOMENTS DE BONHEUR SUR MESURE, TANT POUR LES ORGANISATIONS QUE POUR LE GRAND PUBLIC. FIDÈLE COLLABORATEUR DU GROUPE MAURICE, SON AMOUR POUR LES AÎNÉS N’A D’ÉGAL QUE LA FASCINATION QU’IL LEUR PORTE.

Photo : Marie Charest


C’est avec un immense sourire au visage que j’ai accepté de collaborer à la prochaine campagne du Groupe Maurice. Voyez-vous, on m’a confié une de mes missions favorites: vous raconter des histoires. Mais pas n’importe lesquelles. Des histoires qui nous rappellent que nos aînés sont des humains aux super pouvoirs.

Paraît que pour une grande partie des gens, c’est facile d’oublier toute la force qui émane d’eux. Comme si un sillon dans le visage ou un dos courbé avaient quoi que ce soit à voir avec la vraie puissance. Faut dire qu’on nous a tellement répété que cette dernière n’est qu’un vulgaire bout de tissu rouge, qui flotte uniquement derrière des dos si droits...

ÇA VEUT DIRE QUOI, « AVOIR DU POUVOIR », EN 2019 ?

Pour moi, ça commence par la vérité. Arrêter de devoir emprunter des masques (et des capes!) avant de présenter sa face à l’humanité.

Ça se poursuit avec l’intériorité. Être fier de notre cœur, à la façon d’un jardin où l’on aurait planté des milliers de pousses, tentant chaque fois d’illuminer et d’arroser les plus prometteuses, en sarclant les petites faucheuses. Ça s’enchaîne avec le sens. Savoir si ce qui se présente à nous mérite justement qu’on y dépose nos 5 sens, par instinct comme par connaissance. Et ça se termine par la magie. Avoir compris que jusqu’à la toute fin, il peut toujours y avoir bien des tours, bien des lapins qui sortent du chapeau du magicien... et qu’il faut donc profiter de chacune des journées.

Je ne sais pas pour vous, mais les seules personnes que je connaisse qui réunissent ces traits de caractère-là ont toutes au moins 65 ans. Remarquez, c’est p’tête juste un adon...


LE CENTENAIRE QUI MONTE À CHEVAL.

Photographe : Arianne Clément.

Photographe : Arianne Clément.

Je vous présente Pacito.

Ce qui est encore plus charmant que son prénom, c’est l’attachement qu’il voue à son cheval (à moins que ce ne soit l’inverse?).

Il est prouvé que le contact entre l’homme et l’animal peut réduire le stress et augmenter la longévité.

Eh bien, il faut croire que c’est vrai, puisque notre homme monte encore régulièrement sa monture malgré ses... 101 ans.

Oui-oui !

Pacito est sans doute le plus bel exemple que j’ai vu du POUVOIR DE LA CONFIANCE.

Malgré les commentaires des proches d’abord réfractaires, malgré la recommandation d’un médecin craintif, malgré tout ce qui pourrait survenir, Pacito dépose ses 101 printemps sur la selle avec la certitude de faire la bonne chose.

Chaque fois.

Il a confiance que son étalon saisit l’importance du moment. Mais par-dessus tout, il a confiance en son propre instinct. Celui qui le pousse à continuer de gambader dans la vie.

Qui parmi vous possède une confiance de cette magnificence...?


Parce qu’ils ont besoin plus que jamais qu’on se rappelle de leur profondeur. Qu’on se rappelle... d’eux. Et parce que « pouvoir » et « aînés », ça devrait toujours rimer.
— Jean-Pier Gravel
 
IMG_7875-b.png